Nous pensons que d'autres politiques économiques
sont possibles. Entrez dans le débat citoyen avec nous.

  • rss
  • facebook
  • twitter
  • rss
Dans les médias

20 minutes, 14 mai 2017

Dimanche 14 Mai 2017

Quels sont les chantiers prioritaires du nouveau président ? Dans un article publié par 20 Minutes, Dany Lang, membre des Economistes atterrés, exprime un point de vue très divergent de celui de Nicolas Bouzou, fondateur du cabinet de conseil Asterès. « Cela fait 30 ans qu’on baisse le coût du travail, qu’on baisse les cotisations sociales, qu’on compte aussi sur la flexibilité. On voit le résultat, lance l’économiste de Paris 13. Donc la même logique intensifiée - parce que c’est l’intention qu’a Emmanuel Macron - ne peut avoir que des effets dévastateurs. Les 50 milliards d’euros de relance qu’il prévoit, dont seulement 15 milliards pour la transition écologique, c’est ridicule par rapport aux montants qui sont nécessaires. On ne va pas aller très loin avec cela, alors qu’on a un gisement d’emploi qui est massif. »

Retrouvez l'intégralité de l'article de 20 Minutes ici.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes économistes et nous sommes atterrés.

Dernier communiqué

Pour permettre aux citoyen(ne)s de comprendre les enjeux et de se mobiliser face aux ordonnances...... Lire la suite

Adhérez en ligne à l'association Les Économistes Atterrés

Nos livres

La Monnaie. Un enjeu politique
La Monnaie. Un enjeu politique
Manuel critique d'économie monétaire
Faut-il un revenu universel?
Faut-il un revenu universel?
Un débat en pleine actualité
Changer d'avenir
Changer d'avenir
Réinventer le travail et le modèle économique
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
15 chantiers pour une autre économie
Changer l'Europe!
Changer l'Europe!
Notre ouvrage collectif de propositions pour l'Europe
Changer d'économie!
Changer d'économie!
Propositions pour le XXIe siècle

Lettre d'information

Recevez toutes nos actualités et annonces par courriel en renseignant votre adresse e-mail ci-dessous.