Nous pensons que d'autres politiques économiques
sont possibles. Entrez dans le débat citoyen avec nous.

  • rss
  • facebook
  • twitter
  • rss
Dans les médias

Marianne, 13 mai 2020

Mercredi 13 Mai 2020

Le sort des cadres est plus proche de celui des classes populaires que d'une élite mondialisée. Dans Les Délaissés, Thomas Porcher, membre des Economistes atterrés, analyse comment le triptyque "mondialisation/financiarisation/austérité" a nuit à quatre catégories de Français : les classes populaires de la "France périphérique" (les Gilets jaunes), ceux des banlieues, les agriculteurs et les cadres. Alors que ces classes se déchirent, l'auteur estime qu'elles ont intérêt à s'allier dans une nouvelle forme de lutte des classes. Pour lui, la crise du Covid-19 a confirmé son analyse, explique-t-il dans un entretien accordé à Marianne.

Retrouvez l'intégralité de cette interview ici.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes économistes et nous sommes atterrés.

Dernier communiqué

Les Economistes atterrés ont appris que le directeur général des services de l’Université de...... Lire la suite

Adhérez en ligne à l'association Les Économistes Atterrés

Nos livres

Macron, un mauvais tournant
Macron, un mauvais tournant
Le bilan d'une première année de présidence
La Monnaie. Un enjeu politique
La Monnaie. Un enjeu politique
Manuel critique d'économie monétaire
Faut-il un revenu universel?
Faut-il un revenu universel?
Un débat en pleine actualité
Changer d'avenir
Changer d'avenir
Réinventer le travail et le modèle économique
Changer l'Europe!
Changer l'Europe!
Des solutions novatrices et constructives
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
15 chantiers pour une autre économie

Lettre d'information

Recevez toutes nos actualités et annonces par courriel en renseignant votre adresse e-mail ci-dessous.