Nous pensons que d'autres politiques économiques
sont possibles. Entrez dans le débat citoyen avec nous.

  • rss
  • facebook
  • twitter
  • rss

Dans les médias

Voici une partie des "retombées" presse de notre travail. N'hésitez pas à nous en signaler d'autres via notre formulaire de contact.

Charles, 10 janvier 2018

Dans son dernier numéro, consacré aux relations entre la politique et l'économie, la revue trimestrielle Charles revient, sous la plume de Clémence de Blasi sur l'aventure du collectif des Economistes atterrés et le succès de leur Manifeste au travers du portrait des initiateurs de ce collectif, Henri Sterdyniak, Philippe Askenazy, Thomas Coutrot

Aligre FM, 10 janvier 2018

Evasion: ce que nous apprennent les Paradise papers? Dans l'émission "Voix contre oreille", diffusée sur Aligre FM, Dany Lang, membre des Economistes atterrés, revient sur le système d'optimisation fiscale révélé par les Paradise papers, ces quelque 13,5 millions de documents confidentiels notamment issus du cabinet d’avocats Appleby, détaillant des informations sur des sociétés offshore, mis au jour en novembre dernier par le Consortium international des journalistes d'investigation.

Canal +, 10 janvier 2018

Code du travail: premier coup de canif. Dans l'émission "L'info du vrai", diffusée sur Canal +, Christophe Ramaux, membre des Economistes atterrés, débat face à Nicolas Sauvage, avocat d'entreprises, de la philosophie des ruptures conventionnelles collectives, à l'aune du premier exemple envisagé par Peugeot.

France 3, 9 janvier 2018

Pour Christophe Ramaux, membre des Economistes atterrés, qui débatait dans le Grand Soir 3 face à Etienne Lefebvre, journaliste aux Echos, la rupture conventionnelle collective est un plan social au rabais. " La régression de la rupture conventionnelle collective par rapport au plan social, c'est le fait qu'il n'y ait plus de motif économique, d'obligation de reclassement ou de priorité de réembauche", explique le professeur d'économie de la Sorbonne.

L'Humanité, 4 janvier 2018

Face au projet de durcissement du contrôle des chômeurs, Christophe Ramaux, membre des Economistes atterrés, explique dans une interview, accordée à L'Humanité, que le gouvernement préfère pointer les autres du doigt plutôt que de réfléchir à une politique macroéconomique efficace pour enrayer le chômage. Pour lui, "le gouvernement est dans la diversion permanente et il détourne l’attention des vrais enjeux". 

Pages

Qui sommes-nous ?

Nous sommes économistes et nous sommes atterrés.

Dernier communiqué

Pour permettre aux citoyen(ne)s de comprendre les enjeux et de se mobiliser face aux ordonnances...... Lire la suite

Adhérez en ligne à l'association Les Économistes Atterrés

Lettre d'information

Recevez toutes nos actualités et annonces par courriel en renseignant votre adresse e-mail ci-dessous.