Nous pensons que d'autres politiques économiques
sont possibles. Entrez dans le débat citoyen avec nous.

  • rss
  • facebook
  • twitter
  • rss

Dans les médias

Voici une partie des "retombées" presse de notre travail. N'hésitez pas à nous en signaler d'autres via notre formulaire de contact.

Libération, 14 décembre 2020

Nous sommes entrés dans une ère d'épidémies à répétition. Dans son dernier essai La pandémie, l'Anthropocène et le bien commun, Benjamin Coriat, membre des Economistes atterrés, prône une bifurcation rapide du fonctionnement de notre société pour éviter la catastrophe écologique et sanitaire qui se dessine.

Le Vent se lève, 13 décembre 2020

Une grande partie de la gauche est incapable de s'extraire de la pensée néolibérale. La crise économique, conséquence de la pandémie de la Covid-19, qui touche la quasi-totalité des économies du monde, a relancé le débat quant au rôle de l’Etat en France. Le système néolibéral, dominant toutes les sphères de pouvoir depuis le début des années 1980, semble toucher à sa fin pour David Cayla, membre des Economistes atterrés, interrogé par Le Vent se lève.

Alternatives économiques, 11 décembre 2020

Brexit : Bruxelles exige de Londres ce qu'il ne pratique pas lui-même. Le but des Vingt-Sept dans les négociations sur le Brexit est de montrer que la sortie de l’Union européenne a un coût économique important sans gain financier notable, analysent pour Alternatives économiques Catherine Mathieu et Henri Sterdyniak, tous deux membres des Economistes atterrés.

RT France, 9 décembre 2020

Viktor Orban contre Bruxelles ? Sur RT France, David Cayla, membre des Economistes atterrés, débat de l'attitude de la Hongrie et de la Pologne au sein de l'Union européenne face à François-Xavier Bellamy, député européen, Max-Erwann Gastineau, essayiste et Françoise Grossetête, ancienne députée européenne.

Retrouvez l'intégralité de cette émission en video ici.

Pour l'Eco, 8 décembre 2020

L'Etat doit-il lâcher les entreprises les plus polluantes ? Avec la pandémie, l'Etat a dû voler au secours d'entreprises en danger de disparition avec l'arrêt économique à coup de dizaines de milliards d'euros. Parmi elles, en particulier dans l'aéronautique ou l'automobile, certaines n'étaient pourtant pas des championnes du climat. Fallait-il les laisser tomber ? Mireille Bruyère, membre des Economistes atterrés, débat de cette question sur le site Pour l'Eco face à Philippe Aghion, professeur au Collége de France.

Pages

Qui sommes-nous ?

Nous sommes économistes et nous sommes atterrés.

Dernier communiqué

Nous avons appris avec grande tristesse le décès de Coralie Delaume.Son engagement pour que "l...... Lire la suite

Adhérez en ligne à l'association Les Économistes Atterrés

Lettre d'information

Recevez toutes nos actualités et annonces par courriel en renseignant votre adresse e-mail ci-dessous.