Nous pensons que d'autres politiques économiques
sont possibles. Entrez dans le débat citoyen avec nous.

  • rss
  • facebook
  • twitter
  • rss
Dans les médias

France 24, 30 octobre 2020

Vendredi 30 Octobre 2020

Reconfinement en France : un nouveau choc de l'économie. Face a la hausse des contaminations à la Covid-19 en France, le gouvernement a instauré un nouveau confinement pour plusieurs semaines. Pour de nombreux secteurs déjà fragilisés par des mois de crise, c'est un nouveau choc à absorber. Les aides annoncées aux entreprises sont-elles suffisantes ? Quel sera le coût pour l'économie ? Sur France 24, Benjamin Coriat, membre des Economistes atterrés, débat de ces questions face à Boris Lombard, président de KBS France. Dans la seconde partie de l'émission, ces mêmes invités, rejoints par Antoine Poidatz, chargé du financement de la transition énergétique chez Oxfam France, se penchent sur le virage trop lent des banques vers la finance verte.

Retrouvez la première partie de cette émission en video ici.

Retrouvez la seconde partie de cette émission en video ici.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes économistes et nous sommes atterrés.

Dernier communiqué

Les Economistes atterrés apportent leur soutien au journal La Marseillaise et s’érigent...... Lire la suite

Adhérez en ligne à l'association Les Économistes Atterrés

Nos livres

Macron, un mauvais tournant
Macron, un mauvais tournant
Le bilan d'une première année de présidence
La Monnaie. Un enjeu politique
La Monnaie. Un enjeu politique
Manuel critique d'économie monétaire
Faut-il un revenu universel?
Faut-il un revenu universel?
Un débat en pleine actualité
Changer d'avenir
Changer d'avenir
Réinventer le travail et le modèle économique
Changer l'Europe!
Changer l'Europe!
Des solutions novatrices et constructives
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
15 chantiers pour une autre économie

Lettre d'information

Recevez toutes nos actualités et annonces par courriel en renseignant votre adresse e-mail ci-dessous.