Nous pensons que d'autres politiques économiques
sont possibles. Entrez dans le débat citoyen avec nous.

  • rss
  • facebook
  • twitter
  • rss
Communiqués

Vote de la directive sur le secret des affaires

Les EA déplorent l’adoption par le Parlement européen de la directive sur le secret des affaires. Contrairement aux promesses, cette directive ne protège aucunement les lanceurs d’alerte alors que leur utilité collective dans le contexte économique actuel a été démontrée de manière éclatante par les scandales des Luxleaks ou encore plus récemment par celui des Panama Papers. Au contraire, cette directive réaffirme et renforce le secret des affaires. Son adoption montre que les institutions européennes n’entendent pas la légitime contestation actuelle : plus de 250000 citoyens européens ont en effet demandé le rejet de cette directive en 15 jours, une demande émanant aussi d’une coalition européenne d’organisations à laquelle les EA se sont associés.
Nous publions à l’appui de ce message le communiqué de presse rédigé par la coalition.

 

FICHIER(S) ATTACHÉ(S): 

Qui sommes-nous ?

Nous sommes économistes et nous sommes atterrés.

Dernier communiqué

Pour permettre aux citoyen(ne)s de comprendre les enjeux et de se mobiliser face aux ordonnances...... Lire la suite

Adhérez en ligne à l'association Les Économistes Atterrés

Nos livres

Macron, un mauvais tournant
Macron, un mauvais tournant
Le bilan d'une première année de présidence
La Monnaie. Un enjeu politique
La Monnaie. Un enjeu politique
Manuel critique d'économie monétaire
Faut-il un revenu universel?
Faut-il un revenu universel?
Un débat en pleine actualité
Changer d'avenir
Changer d'avenir
Réinventer le travail et le modèle économique
Changer l'Europe!
Changer l'Europe!
Des solutions novatrices et constructives
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
Nouveau Manifeste des Économistes atterrés
15 chantiers pour une autre économie

Lettre d'information

Recevez toutes nos actualités et annonces par courriel en renseignant votre adresse e-mail ci-dessous.